Je viens de terminer le livre des frères Heath, qui se nomme « Idées de Génie ». C’est vrai que ce titre peut surprendre mais il m’était conseiller par de nombreux bloggeurs reconnus afin de pouvoir définir des titres accrocheurs.

 

Je ne suis pas de formation littéraire et l’écriture n’a jamais été une activité personnelle, pensant que je n’étais pas fait pour ça. Depuis maintenant un an, je découvre le plaisir de lire et d’écrire, et ce livre est un « outil » indispensable pour passer nos messages.

En effet, les frères Heath ont étudié à Stanford au Etats-Unis et leurs axes de leurs recherches ont été de décortiquer la mécanique des mots pour savoir écrire des phrases qui « adhèrent » (c’est leur mot).

En fait, ils ont analysé de nombreuses expressions, citations, histoires, … que tout le monde se souvient et qui ont « passées » le temps. Donc, pourquoi ces phrases ou histoires sont restées dans nos esprits et pourquoi on s’en souvient encore ?

Grâce à leurs recherches, ils remettent en cause des modèles tels que la pyramide de Maslow, et bien d’autres. En fait, ils veulent nous permettre d’apprendre à écrire des phases accrocheuses pour permettre aux lecteurs de ne pas les oublier, d’où le titre en anglais « Made to stick » (construire pour coller).

Ils ont découpé l’analyse des phrases en 6 principes :

  • Simplicité
  • Inattendu
  • Concret
  • Crédible
  • Emotion
  • Histoire

En fait, quand vous écrivez une phrase ou une histoire, vous devez passer par le crible de ces 6 principes afin de savoir si votre histoire « colle ».

Mais ce n’est pas tout ! Ces 6 principes sont illustrés par de nombreux exemples afin de comprendre le sens de leurs définitions, mais il faut faire attention à la « Malédiction du savoir ». C’est un principe qui « tue » l’adhésivité car on peut avoir du mal à simplifier son discours ou prendre du recul face à nos lecteurs et oublier que eux ne savent pas … donc on les perd dans des explications trop techniques.

Ensuite, ils expliquent que les histoires doivent être classées en 3 catégories :

  • Défis (David contre Goliath)
  • Liens (Passer les barrières raciales, sociales, éthiques, …)
  • Créativités (« La pomme qui tombe de l’arbre »)

Enfin, et afin de facilité la lecture pour tous, ils ont croisé les 6 principes et les 3 catégories avec 6 idées qui collent afin de nous souvenir du concept d’ « adhésivité des idées », je vous fais un schéma qui n’est pas celui des frères Heath mais qui pour moi m’aide à faire cette synthèse :

schema

 

Cette synthèse du livre met en avant les outils techniques mais l’essentiel n’est pas là.

Ces outils ont du sens car les exemples qui illustrent ces outils permettent de structurer notre pensé et nos schémas qui ont été formatés à notre apprentissage de la lecture et aux croyances qui nous ont été communiquées lors de notre éducation.

Ce livre est un vrai plaisir à lire et bouscule nos systèmes de croyance. C’est au-delà des outils un vrai outil de développement personnel.

C’est un livre à lire et à relire afin de se mémoriser ses principes.

Si cet article vous a inspiré, merci de me laisser un commentaire en dessous ou « liker » ma page Facebook.

A bientôt.

FTL

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...